Le Conseil approuve le projet de construction de l’Étape 2 du réseau de train vers l’est, l’ouest et le sud

Ottawa – Le Conseil municipal a donné le feu vert à l’Étape 2 du projet visant à étendre le transport en commun par train léger sur rail plus loin et plus rapidement dans les communautés à l’est, à l’ouest et au sud.

Le rapport sur l’Étape 2 approuvé par le Conseil comprend des recommandations modifiant la portée du projet de train léger sur rail (TLR), le modèle d’approvisionnement et les activités précises que la Ville entreprendra pour mettre en œuvre l’Étape 2.

Un élargissement de la portée de l’Étape 2 du projet de TLR a été approuvé, comprenant la construction d’une installation d’entretien et de remisage supplémentaire dans le secteur de la promenade Moodie, des modifications finales au tracé et les prolongements suivants des lignes de train :

  • prolongement vers l’ouest de la Ligne de la Confédération : au-delà de Bayshore jusqu’à la promenade Moodie et au sud-ouest jusqu’au Collège Algonquin;
  • prolongement vers l’est de la Ligne de la Confédération : au-delà de la Place d’Orléans jusqu’au chemin Trim;
  • prolongement vers le sud de la Ligne Trillium jusqu’à Bowesville dans Riverside-Sud et
  • liaison ferroviaire vers l’aéroport depuis la station South Keys sur la Ligne Trillium.

Le budget pour l’Étape 2 du projet de TLR demeure le même que le montant approuvé en 2015, soit 3 milliards de dollars. Le nouveau prolongement jusqu’à Moodie est inclus dans le budget original, tandis que les prolongements jusqu’à Trim et l’aéroport sont conditionnels à l’obtention d’un financement complet des gouvernements fédéral et provincial.

Plusieurs travaux d’infrastructures connexes, comme l’élargissement de l’autoroute 417 entre l’autoroute 416 et l’avenue Maitland, sont regroupés avec l’Étape 2. Cela permettra d’améliorer l’intégration de la construction, de réduire les déviations, d’économiser de l’argent et de réduire les répercussions sur la communauté. L’Étape 2 du projet créera plus de 21 000 années-personnes d’emploi.

La Ville continuera de travailler avec son partenaire existant Rideau Transit Group afin d’assurer la mise en œuvre d’un réseau élargi, intégré et cohérent tout en maximisant la quantité de travaux qui fera l’objet d’un nouvel appel d’offres compétitif.

L’Étape 2 du prolongement du réseau de l’O-Train sera entreprise par le biais de deux nouveaux approvisionnements :

  • un nouvel appel d’offres concurrentiel de 2,5 milliards de dollars de type conception-construction-financement (CCF) pour les prolongements vers l’est et vers l’ouest de la Ligne de la Confédération (y compris la liaison vers l’aéroport, le prolongement jusqu’à Trim, les travaux sur l’autoroute 417 et les travaux municipaux regroupés) et
  • un nouvel appel d’offres concurrentiel de 535 millions de dollars de type conception-construction-financement-entretien (CCFE) pour le prolongement vers le sud de la Ligne Trillium.

Le Conseil ayant donné son approbation, le projet ira en appel d’offres plus tard cet hiver. Un rapport final au Conseil sera diffusé au début de 2018, décrivant les résultats du processus d’approvisionnement et des activités connexes, jusqu’à la phase de conception finale et au début de la construction. On prévoit une mise en œuvre de l’Étape 2 du projet par phases afin de permettre une conversion plus rapide au service de TLR :

  • prolongement vers le sud de la Ligne Trillium en 2021;
  • prolongement vers l’est de la Ligne de la Confédération, y compris Trim, en 2022;
  • prolongement vers l’ouest de la Ligne de la Confédération jusqu’à Moodie d’ici 2023.

Dans le même ordre d’idées, le Conseil a approuvé aujourd’hui une mise à jour sur l’abordabilité à long terme des plans de transport en commun de la Ville. Le rapport conclut que les plans de transport en commun d’Ottawa demeurent abordables, grâce au solide soutien financier que les gouvernements fédéral et provincial accordent aux projets de transport en commun rapide.

Le Conseil a également reçu une mise à jour sur la Stratégie d’énergie renouvelable et le Plan de gestion de la qualité de l’air et des changements climatiques. Le rapport contient des informations sur huit projets d’énergie renouvelable et de conservation d’énergie, totalisant 300 000 $, que la Ville met en œuvre afin de faire avancer de façon concrète sa Stratégie d’énergie renouvelable, appelée Évolution énergétique.

Le Conseil a approuvé un rapport qui intègre un examen du programme des terrasses sur emprise et une évaluation du projet pilote de placettes sur rue 2016. Le nouveau règlement municipal sur les terrasses sur emprise réglemente les terrasses sur emprise, y compris les petites terrasses de café, les mini-parcs et les placettes sur rue. Un nouveau régime de frais est présenté avec une saison hivernale et une saison estivale. Les frais seront calculés à l’aide d’un taux mensuel plutôt que le taux quotidien actuel. En passant à un modèle mensuel à deux saisons, les frais diminueront d’environ 20 % pour le titulaire type d’un permis de terrasse pour la saison estivale.

Le Conseil municipal a également reçu un rapport à mi-mandat sur la mise en œuvre du Plan sur le cyclisme d’Ottawa. Le rapport souligne que la mise en œuvre du Plan sur le cyclisme est réussie. En effet, on observe une augmentation importante du budget pour les projets liés au cyclisme, un réseau croissant de voies cyclables et une augmentation du nombre de cyclistes.