PASC met l’accent sur la distraction au volant et les excès de vitesse

Ottawa – Pendant le mois d’octobre, le Service de police de Gatineau et le Service de police d’Ottawa, par l’intermédiaire de son Programme d’application sélective en matière de circulation (PASC), mettront l’accent sur la distraction au volant et les excès de vitesse.

Distraction au volant :

De 2011 à 2015, 26 860 collisions à déclaration obligatoire ont entraîné 5 761 blessures et 18 décès.

Excès de vitesse :

Entre 2011 et 2015, 15 850 collisions à déclaration obligatoire dues à un excès de vitesse ont entraîné 3 759 blessures et 54 décès.

Le Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa est un important partenariat communautaire liant le Service des incendies d’Ottawa, le Service paramédic d’Ottawa, le Service de police d’Ottawa, Santé publique Ottawa et les Direction générale des transports, et qui s’engage à prévenir et à éliminer des décès et des blessures graves sur la route pour le bien commun à Ottawa, par la voie du changement culturel, de l’engagement communautaire et du développement d’un environnement de transport durable et sûr.

Parmi les participants au Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa, on compte aussi la Gendarmerie royale du Canada (GRC), la Police provinciale de l’Ontario (PPO), la Sûreté du Québec, la Police militaire du ministère de la Défense nationale et le Service de police de Gatineau, visant tous à accroître la sécurité routière pour tous les résidents de la région de la capitale nationale.

Les résidents d’Ottawa ont identifié la sécurité routière parmi leurs grandes priorités. Le Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa s’est engagé à faire appel aux ressources disponibles pour rendre les routes d’Ottawa plus sûres pour ses résidents.