Veuillez signaler à la Ville d’Ottawa la présence de tout animal malade ou blessé

Ottawa –  À compter du 5 janvier, la Ville gérera les appels téléphoniques concernant les animaux malades ou blessés et en assurera le transport.

 

Si vous voyez un animal domestique blessé comme un chien ou un chat, ou un petit animal sauvage blessé tel un raton laveur, un écureuil, un lapin ou une mouffette, veuillez composer le 3-1-1. La Ville évaluera la situation et enverra un agent des règlements municipaux pleinement formé, qui effectuera le transport de l’animal si nécessaire. L’agent emmènera l’animal soit à la Société protectrice des animaux d’Ottawa, soit au service des urgences d’un hôpital vétérinaire.

La Ville a en ce moment 54 agents formés pour s’occuper et prendre soin des animaux. Elle emploiera bientôt un nouvel agent de gestion de la faune. Celui-ci dirigera une équipe spécialisée comptant jusqu’à huit agents qui s’occuperont des animaux et géreront l’augmentation du nombre d’appels.

Les organismes Ottawa Valley Wild Bird Care Centre et Rideau Valley Wildlife Sanctuary, tout comme d’autres organismes de sauvetage des animaux, continueront à bien prendre soin des animaux malades, blessés et orphelins.

La Ville ne gère pas les appels concernant les conflits entre les résidents et la faune, comme la présence d’un raton laveur dans une poubelle ou d’écureuils dans un grenier, qui relèvent de la responsabilité du propriétaire des biens. Nous invitons ce dernier à communiquer avec les organismes Ottawa Valley Wild Bird Care Centre et Rideau Valley Wildlife Sanctuary pour obtenir les informations qui lui indiqueront ce qu’il faut faire.

Si vous souhaitez signaler un cas de négligence ou de mauvais traitements infligés à un animal, veuillez contacter la Société de protection des animaux de l’Ontario (SPCA) en composant le 310-SPCA.

Auparavant, la Société protectrice des animaux d’Ottawa intervenait pour secourir les animaux à Ottawa, (elle allait également chercher les animaux domestiques ou sauvages blessés) alors que la Ville répondait aux appels la nuit.

La Ville s’attend à recevoir près de 1 300 plusieurs appels par année pour transporter les animaux malades ou blessés.