Mise à jour épidémiologiqusur la COVID-19

Le 1 avril 2020 – Déclaration conjointe spéciale de la Dre Vera Etches, médecin chef en santé publique, et du Dr Brent Moloughney, médecin chef adjoint en santé publique

En ce début de mois, nous reconnaissons que nos nouvelles normes de distanciation physique, de fermeture d’écoles et de modification des cadres et des situations d’emploi resteront en vigueur ce mois-ci. N’oubliez pas de consulter les ressources disponibles auprès de Santé publique Ottawa, des gouvernements provincial et fédéral et d’autres partenaires pour vous aider pendant cette période. Il existe de nombreuses ressources pour soutenir votre santé physique et mentale, suppléer aux finances, fournir des services de garde d’enfants aux travailleurs essentiels, aider les étudiants à apprendre à la maison, et bien plus encore.

Bien que la situation change continuellement chaque jour, certaines choses restent les mêmes : notre objectif – nous voulons aplatir la courbe et empêcher la propagation de la COVID-19 dans notre communauté. Et, pour l’instant, notre ligne directrice reste la même : rester à la maison et ne sortir que pour l’essentiel.  Si vous êtes revenu de voyage ou si vous avez des symptômes respiratoires, vous devez vous isoler.

Tout d’abord, je tiens à réitérer une déclaration faite hier par la Dre Theresa Tam, selon laquelle la COVID-19 ne fait pas de discrimination. Tous les résidents sont susceptibles à la COVID-19. Les jeunes en sont atteints et sont hospitalisés au Canada. Les personnes de tous âges doivent rester chez elles, limiter autant que possible les contacts avec les personnes de leur propre foyer et ne sortir que pour les travaux ou les fournitures essentielles.

SPO fait de la prise en charge de ses employés une priorité absolue, afin de pouvoir prendre soin du public. Nous avons une politique de « repos forcé » pour que les gens prennent régulièrement des pauses. Cela permettra d’assurer la durabilité de la réponse pendant cette pandémie.

A 16 heures hier, SPO enquête sur 194 cas confirmés à Ottawa et cinq foyers – dans trois maisons de retraite et une maison de soins de longue durée que nous partagions hier, plus un nouveau éclosion avec un cas confirmé dans un foyer de groupe – l’Association Ottawa-Carleton pour les personnes souffrant de troubles du développement. Cela fait 50 nouveaux cas depuis notre dernier rapport.

Cette augmentation du nombre de cas est en grande partie due au traitement de l' »arriéré » des tests de dépistage, la majorité des échantillons ayant été prélevés le 19 mars ou avant cette date. La courbe de l’épidémie sur notre site web donne une idée de l’augmentation dans le temps.

Le nombre de personnes hospitalisées et en soins intensifs change également chaque jour. Actuellement, 25 personnes sont hospitalisées – 5 de plus qu’hier, dont 7 en soins intensifs, soit 1 de plus qu’hier.  Si l’on examine les données globales de l’épidémie, les personnes âgées de 65 ans et plus sont le groupe d’âge le plus fréquemment hospitalisé (49 %) ou se trouvant aux soins intensifs (67 %).  Cela signifie donc que la majorité des hospitalisations (51 %) et 33 % des admissions aux soins intensifs concernent des personnes de moins de 65 ans.

Gestion des dossiers et des contacts

En ce qui concerne la gestion des cas et des contacts, nous continuons à recevoir des conseils du ministère provincial de la santé. Actuellement, les gestionnaires de cas de SPO sont en contact avec tous les cas positifs et les contacts étroits et dispensent une formation sur les exigences d’auto-isolement.

Sur la base des dernières directives, nous renforçons les mesures de gestion des cas et des contacts afin de garantir que les personnes atteintes de la COVID-19 et leurs contacts proches restent strictement isolés. Ces efforts nous aideront à aplatir la courbe et à freiner la propagation de la COVID-19 dans notre communauté, en plus des mesures de distanciation sociale actuellement encouragées.

Sincèrement,

Dre Vera Etches

Médecin chef en santé publique

Santé publique d’Ottawa