Le budget de 2018 appuie l’infrastructure, les services communautaires, le transport en commun, les routes et la protection de l’environnement

Ottawa – Le Conseil municipal a approuvé aujourd’hui le budget de 2018, le cinquième budget consécutif à maintenir la hausse des taxes foncières à Ottawa à 2 % ou moins.

Le budget de 2018 met l’accent sur l’abordabilité, la croissance graduelle, la sécurité des quartiers, la qualité de vie et la viabilité environnementale. Le Conseil a approuvé le budget après cinq semaines d’examen et de discussions publiques par 14 comités, conseils et commissions.

Le budget approuvé plafonne la hausse des taxes foncières résidentielles à 2 %, augmente de 2,5 % les tarifs de transport en commun et de 2 % la plupart des frais de loisirs. Les taxes annuelles pour la collecte des déchets augmentent de 2 dollars. Pour une maison urbaine évaluée à 404 000 dollars, la hausse est d’environ 76 dollars pour l’année. Pour une maison rurale de même valeur, elle est d’environ 62 dollars.

La trésorière municipale Marian Simulik a présenté au Conseil les toutes dernières informations portant sur les recettes fiscales de cette année. À la fin de l’exercice 2017, la Ville prévoit qu’elle finira l’année avec un excédent de 10 millions de dollars grâce, en partie, à un surcroît plus grand que prévu des croissances de l’évaluation. Le Conseil a décidé d’affecter ces 10 millions de dollars à la réfection d’infrastructures supplémentaires, notamment les rues, les trottoirs, les voies cyclables et les bâtiments. Le Conseil va approuver la répartition de ces dépenses au début de 2018.

Au total, la Ville disposera en 2018 d’un budget de fonctionnement de 3,4 milliards de dollars et d’un budget d’immobilisations de 739 millions de dollars, y compris le financement additionnel de 10 millions de dollars pour l’infrastructure approuvé par le Conseil.

Voici les points saillants du plan financier approuvé pour 2018.

Transports

  • Hausse de 2,3 millions de dollars pour les opérations hivernales, pour un total de 68,3 millions de dollars, afin d’appuyer tous les modes de transport en hiver, y compris l’utilisation des voies cyclables des rues O’Connor et Main.
  • Montant de 600 000 dollars pour la réparation des nids-de-poule, ce qui porte le total des dépenses consacrées aux travaux de réparation de l’asphalte à 8 millions de dollars.
  • Hausse de 17 % (5,6 millions de dollars) pour le resurfaçage des routes, pour un total de 39,2 millions de dollars.
  • Dépenses d’immobilisations de 217,7 millions de dollars pour divers projets, y compris des projets d’intégration des routes et des réseaux d’aqueduc et d’égouts et la construction du lien de Kanata-Sud.
  • Montant de 5,5 millions de dollars pour l’expansion du réseau piétonnier et cyclable.
  • Montant de 3,5 millions de dollars pour le programme de sécurité ferroviaire de Barrhaven.
  • À compter du 1er avril 2018, le coût du permis résidentiel de stationnement sur rue augmentera de 1,9 % à 3,3 %. Ainsi, le coût du permis annuel passera à 660 dollars, et le coût du permis mensuel à 31 dollars pour les mois d’été (d’avril à novembre) et à 143 dollars pour les mois d’hiver (de décembre à mars).

Transport en commun

  • Lancement, avant la fin de juin 2018, du nouveau titre pour un passage simple EquiTarif, qui offre une option abordable pour les trajets uniques aux citoyens à faible revenu. L’EquiTarif complète le laissez-passer mensuel à rabais EquiPass lancé en 2017.
  • Financement supplémentaire de 9,8 millions de dollars pour l’expansion du service de transport en commun dans les secteurs en croissance de la ville grâce aux 17 nouveaux autobus achetés en 2017. Le plan de 2018 prévoit également le remplacement de 80 autobus d’OC Transpo, la remise en état de 85 autobus supplémentaires, des projets routiers et de signalisation pour améliorer la vitesse et la fiabilité du transport en commun ainsi que l’amélioration des arrêts et des stations de transport en commun.
  • Nouveau laissez-passer Multi-jour pour les visiteurs d’Ottawa et les résidents qui ont besoin d’un accès illimité au réseau de transport en commun pendant une période définie. Le nouveau laissez-passer Multi-jour pour trois, cinq ou sept jours sera vendu dans les distributrices de billets des stations de l’O‑Train plus tard en 2018.
  • Plus de 550 millions de dollars en 2018 pour achever l’Étape 1 de la Ligne de la Confédération de l’O‑Train.
  • Montant de 60 millions de dollars pour la planification préliminaire et l’approvisionnement de l’Étape 2 du projet de train léger de la Ligne de la Confédération, qui ajoutera 39 kilomètres et 23 stations au réseau de train léger d’Ottawa en direction est, ouest et sud.

Services communautaires et de protection

  • Dépenses de fonctionnement de 1,3 milliard de dollars pour les services communautaires et de protection, dont 293,2 millions de dollars pour les services de protection et d’urgence, 695,9 millions de dollars pour les services sociaux et communautaires, 300,8 millions de dollars pour les loisirs, la culture et les installations et 38 millions de dollars pour les parcs.
  • Sur le total des dépenses en immobilisations de 48,9 millions de dollars, consacrées en majorité aux parcs, aux loisirs et à la culture, 21,4 millions de dollars seront réservés au réaménagement des parcs et des bâtiments, notamment du Sportsplex de Nepean, du Complexe récréatif Bob-MacQuarrie et de l’Aréna Howard-Darwin. La Ville remplacera également les structures de jeu aux parcs Alta Vista, Greely West, Blue Rock et Beaton.
  • La Ville embauchera 14 paramédics, qui s’ajouteront aux 36 paramédics déjà embauchés au cours du présent mandat du Conseil; elle achètera aussi un véhicule d’intervention d’urgence supplémentaire.
  • Fonds supplémentaires pour les services à l’enfance : 17,9 millions de dollars en subventions pour venir en aide aux familles ayant le plus besoin de services de garde de qualité afin de réduire ou d’éliminer la liste d’attente.
  • Un million de dollars de plus pour les organismes qui reçoivent un financement communautaire renouvelable, pour un total de 23,5 millions de dollars, et un montant de 100,000 de dollars du financement existant a été redéfini pour créer un fonds de projet ponctuel et non renouvelable pour les organismes qui ne reçoivent pas de financement de la Ville. Ces organismes de services sociaux sans but lucratif offrent des services vitaux : ils donnent, entre autres, accès à des services indispensables comme les programmes alimentaires, les programmes de jour et les services de counseling et de soutien. Les fonds supplémentaires seront utilisés pour pallier la hausse du salaire minimum et pour aider les organismes à maintenir les services actuellement offerts tout en répondant à la demande croissante de services et aux pressions de croissance.

Secteur rural

  • Montant de 12 millions de dollars pour rénover l’infrastructure rurale de la Ville, dont plus de 8 millions de dollars pour remettre en état des ponts et des ponceaux.
  • Montant de 1,8 million de dollars pour le pont Richmond sur la rue McBean, de 760 000 dollars pour le pont Ashton sur le chemin Ashton Station, de 520 000 dollars pour le pont du chemin Peter Robinson et de 470 000 dollars pour le pont Monaghan sur le chemin Old Richmond.
  • Montant de 1,18 million de dollars pour le ponceau de la route 174 à la hauteur du ruisseau Cardinal et de 840 000 dollars pour un ponceau sur le chemin O’Toole.
  • Montant de 3,1 millions de dollars pour la réfection et l’amélioration des routes dans les régions rurales, y compris le remplacement des voies de guidage.

Planification et logements abordables

  • Dépenses d’exploitation de 49,3 millions de dollars pour la planification, y compris les Services du Code du bâtiment, les services d’urbanisme, les emprises, le patrimoine et le design urbain.
  • Montant de 15,7 millions de dollars pour fournir plus de 100 nouveaux logements locatifs ou logements avec services de soutien abordables et pour appuyer les modifications et les rénovations visant à améliorer l’accessibilité pour quelque 100 aînés et personnes handicapées à faible revenu.
  • À compter du 1er janvier, les droits pour une variété de services d’urbanisme, y compris les demandes de permis présentées en vertu de la Loi sur le patrimoine de l’Ontario, les inspections, le processus d’examen des projets d’aménagement, les services offerts et les permis délivrés en vertu du Code du bâtiment de l’Ontario, y compris pour les terrasses extérieures, augmenteront d’environ 2 %.

Environnement

  • Un montant supplémentaire de 15,1 millions de dollars pour les services d’eau potable, d’eaux usées et d’eaux pluviales, soit un total de 365,2 millions de dollars. De ce montant, 201,6 millions de dollars seront consacrés au renouvellement et à l’agrandissement de l’infrastructure des services d’eau de la Ville.
  • Deux millions de dollars pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et gérer l’énergie.
  • Le ménage urbain moyen qui est raccordé au service d’eau municipal et qui utilise 15 mètres cubes d’eau paiera un supplément de 7,50 dollars par année pour les services d’eau.

Gestion municipale

  • Émission des premières obligations municipales vertes au Canada, ce qui permettra à la Ville d’avoir accès à des capitaux de 102 millions de dollars pour la construction du réseau de train léger.
  • Octroi de 4,3 millions de dollars pour moderniser la technologie et renouveler l’infrastructure et les systèmes de TI essentiels et vieillissants.
  • Montant de 2,7 millions de dollars pour améliorer la sécurité technologique et protéger l’infrastructure informatique et les données de la Ville contre les cybermenaces.
  • Montant de 1,2 million de dollars pour la Stratégie des services numériques, feuille de route pluriannuelle des priorités et des investissements dans le domaine numérique visant à améliorer l’accès aux services de la Ville et à tirer parti des nouvelles technologies et à en faire l’essai.

Le Conseil municipal a approuvé l’imposition d’une taxe municipale sur l’hébergement de 4 % visant les séjours à court terme (nuitées) dans des lieux d’hébergement, pour les transactions réalisées dans les hôtels, les motels, les auberges, les chambres d’hôte et les plateformes en ligne comme Airbnb. Les revenus de cette taxe serviront à promouvoir Ottawa en tant que destination touristique d’excellence et à attirer des événements et des congrès d’envergure. Cette taxe remplace les frais volontaires actuels de marketing de destination touristique de 3 %, qui ont rapporté entre 8 et 9 millions de dollars par année depuis 2004. Ottawa accueille chaque année quelque dix millions de visiteurs et abrite environ 11 000 commerces liés au tourisme; le tourisme figure donc parmi les secteurs économiques les plus importants pour la ville. Le Conseil a approuvé une modification au rapport afin de permettre aux exploitants de petits gîtes touristiques à propriétaire-occupant de demander une exemption de taxe, à la condition que les réservations ne soient pas gérées par une tierce partie assurant des services de partage d’habitations.

Le Conseil a reçu le rapport annuel du vérificateur général de la Ville et sept rapports de vérification portant sur la gestion des mesures d’urgence et la santé publique, les mesures de contrôle de l’accès à distance aux technologies de l’information, les services des routes, les services à l’enfance, la gestion du parc Lansdowne, le soutien et la gestion des refuges d’urgence ainsi que les plans de sécurité et de sûreté de la Ligne de la Confédération de l’O-Train.

Le Conseil a approuvé la construction d’un tel édifice au 667, rue Bank, ainsi que les modifications du zonage nécessaires. Le bâtiment comportera des magasins de détail au rez-de-chaussée et quatre étages résidentiels au-dessus. L’emplacement visé est situé dans le District de conservation du patrimoine de l’est du domaine Clemow et est la seule propriété du district qui donne sur la rue Bank, la rue principale traditionnelle du Glebe.

Le Conseil municipal a aussi approuvé une modification du zonage pour l’église Southminster United Church au 1040, rue Bank, ce qui permettrait le réaménagement des terrains derrière le bâtiment de l’église. La salle de réunion actuelle sera démolie et remplacée par quatre maisons en rangée et un immeuble de six étages comportant 14 logements.

Le Conseil a approuvé la création d’un comité consultatif d’aménagement du territoire qui se penchera sur les modifications apportées par le gouvernement provincial à la Loi sur l’aménagement du territoire. Ce comité comprendra des résidents de l’ensemble de la ville, des représentants d’associations communautaires et commerciales ainsi que des professionnels du secteur de l’aménagement. Le comité présentera des avis au Conseil sur des questions comme le plan de travail de la Direction générale de la planification, de l’infrastructure et du développement économique.

Par ailleurs, le Conseil a pris connaissance de la stratégie Évolution énergétique, un plan pluriannuel pour les énergies renouvelables qui vise à réduire la consommation d’énergie, à accroître l’utilisation des énergies renouvelables et à promouvoir les débouchés locaux pouvant favoriser le développement économique. La stratégie présente 33 initiatives que la Ville et les partenaires communautaires pourront mettre en œuvre entre 2017 et 2020, notamment l’établissement d’un fonds pour gérer les investissements dans l’énergie.

fr_CAFrench