Le Conseil approuve le Plan de gestion de la forêt urbaine

Ottawa – La Ville d’Ottawa a approuvé aujourd’hui un plan stratégique sur 20 ans visant à améliorer la santé, la diversité et la durabilité de ses forêts urbaines.

Les objectifs du Plan de gestion de la forêt urbaine sont de favoriser le développement durable, de protéger les arbres, de mieux faire connaître la forêt urbaine, de mobiliser davantage la communauté, de réduire les risques, de favoriser la résistance et la diversité, de gérer la forêt urbaine de façon plus proactive et de fournir des ressources pour la gestion de la forêt urbaine.

En raison des exigences associées à la mise en œuvre de l’étape 2 du projet de train léger sur rail, le Conseil a approuvé les résultats de l’évaluation environnementale de portée générale pour le bassin de rétention des eaux pluviales à l’angle du chemin Baseline et de l’avenue Woodroffe. Ce bassin s’inscrit également dans le Plan d’action de la rivière des Outaouais et contribuera à atténuer les répercussions du ruissellement des eaux pluviales.

Le Conseil a reçu le rapport annuel de 2016 d’Hydro Ottawa, qui comportait des états financiers vérifiés pour l’année. Les points saillants du rapport de cette société d’électricité appartenant à la Ville d’Ottawa concernaient notamment le versement à la Ville d’un dividende annuel de 20,6 millions de dollars, ce qui constitue le dividende le plus élevé d’Hydro Ottawa à ce jour.

Le Conseil a aussi approuvé un projet pilote de deux ans pour garantir la gestion responsable des déchets dans la Côte-de-Sable. Le Règlement sur l’entretien des propriétés et le Règlement de la Ville d’Ottawa sur les normes d’entretien des biens seront modifiés pour limiter le nombre de conteneurs de déchets et de recyclage et pour préciser à quel endroit ceux-ci doivent être entreposés.

Le Conseil a par ailleurs approuvé sa Stratégie municipale en matière de sport pour les cinq prochaines années. Elle se concentra sur l’accès aux installations, la collaboration entre les organismes sportifs, l’accessibilité, la mobilisation des bénévoles et la croissance du tourisme sportif.

en_CAEnglish